The Effects of Neoliberalism and U.S. Hegemony in Bolivia / Les effets du néolibéralisme et de l'hégémonie américaine en Bolivie

Monique Plessas

Abstract


Abstract: This paper examines neoliberalism and its effect on the Latin American region with a focus on Bolivia. It examines the United States of America’s role as a dominant hegemon who through neoliberalism and its economic instruments such as Structural Adjustment Programs has continued to reinforce the economic, social and political structures that contribute to the growing inequality in the country. Through the use of international financial institutions, which are heavily influenced by the U.S., neoliberal reforms were implemented and a process of deregulation, privatization and opening of markets began to be put in place. As the living standards of the most marginalized communities of Bolivia continued to worsen, the dominant hegemon’s power strengthened. The democratic election of Evo Morales in 2006 after successfully campaigning against neoliberalism offers evidence that Bolivia is on track to breaking free of U.S. hegemony. The lives of the most marginalized communities in Bolivia are improving as the process of reversing the effects of neoliberalism are taking place and as a search for an alternative model to neoliberalism continues.

 

Résumé: Cet article examine le néolibéralisme et ses effets sur l'Amérique latine, notamment en Bolivie. Il explore le rôle des États-Unis d’Amérique comme puissance hégémonique dominante qui, par le néolibéralisme et ses instruments économiques tels que les Programmes d'Ajustement Structurel, a continué à renforcer les structures économiques, sociales et politiques qui contribuent à l'inégalité croissante dans le pays. Grâce à l'utilisation des institutions financières internationales, qui sont fortement influencées par les États-Unis, les réformes néolibérales ont été mis en oeuvre et un processus de déréglementation, de privatisation et d'ouverture des marchés ont commencé à être mis en place. Alors que le niveau de vie des communautés les plus marginalisées de Bolivie continuaient de se dégrader, la puissance de l'hégémon continuaient de se renforcer. L'élection démocratique d'Evo Morales en 2006, après une campagne réussie contre le néolibéralisme, est une preuve que la Bolivie est en bonne voie pour se libérer de l'hégémonie américaine. Les conditions de vie des communautés les plus marginalisées de Bolivie s'améliorent à mesure que le processus d'inversement des effets du néolibéralisme est en cours et que la recherche d'un modèle alternatif au néolibéralisme continue.


Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.