Le Terrorisme hégémonique américain

Éric Desrochers

Abstract


Les États-Unis ont supplanté le Royaume-Uni comme hégémonie mondiale depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ayant acquis cette nouvelle puissance, les États-Unis en ont profité pour faire usage de terrorisme contre les États qui n’agissaient pas selon les intérêts de l’hégémonie. C’est ainsi qu’ils déposèrent des régimes, en instaurant d’autres qui leur étaient plus favorables. Ces régimes autoritaires s’avéraient souvent tyranniques, causant de la misère et de la colère, poussant plusieurs vers le terrorisme. Dans leur campagne mondiale de terrorisme, les États-Unis entraînèrent des milices locales afin de combattre certains de leurs ennemis. Par contre, une fois débarrassés de leur ennemi initial, ces mêmes milices se tournèrent contre les États-Unis. Ce texte cherche à démontrer que la politique étrangère des États-Unis a causé le terrorisme islamiste moderne et que sa solution à ce problème, la « guerre contre le terrorisme », ne fait que perpétuer ce même problème.

Since the end of World War II, the United States have taken the United Kingdom’s place as the global hegemony. The United States have made use of this new power to start a worldwide terror campaign against states who do not conform to the interests of the hegemony. They have used this power to depose regimes, replacing them with ones that would be willing to see things their way. These authoritarian regimes were often tyrannical, causing misery and anger, pushing many towards terrorism. In their global terrorist campaign, the United States trained local militias, so that they may fight their enemies in their place. However, once devoid of their original enemy, the United States became their new target. This text argues that the American foreign policy is the cause of modern Islamic terrorism and that even its solution, the “War on Terror”, only perpetuates this problem.

Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.