Is Public Diplomacy Inherently a Manifestation of ‘Soft Power’?

Sonia Hukil

Abstract


The aim of this research paper is to present and critically evaluate the discourse of public diplomacy within the theoretical concepts of power, mainly—soft power. More precisely, it will attempt to answer the question: Is public diplomacy an inherent manifestation of ‘soft power’? To do this, the paper will use the context of the United States of America post-9/11 in a “War on Terror” era. The paper will provide a brief synopsis of the literature on public diplomacy, with an emphasis on its theoretical conceptualization and historical evolution. Following which, its major themes will be examined. The thematic issues will include critical debates among scholars over the conceptual convergence of public diplomacy, propaganda and public relations; the incorporation of soft power within the foreign policy strategy of a national government, and the efficacy of public diplomacy. The paper will provide a recent case study of the American soft power in order to illustrate the importance of good public diplomacy, and further understanding into the concept and role of soft power. The research follows a qualitative design with analyses based on secondary sources, such as reference books, research papers, dissertations and scholarly journals from various research institutes, publishers, and universities.

Le but de ce travail de recherche est de présenter et d’évaluer de façon critique le discours de la diplomatie ouverte au sein des notions théoriques de puissance, en particulier la “puissance douce”. Plus précisément, on tentera de répondre à la question : la diplomatie ouverte est-elle une manifestation inhérente de la puissance douce? Cet essai utilise le contexte des États-Unis après les attentats du 11 septembre 2001 durant l’ère de la guerre contre le terrorisme afin de trouver une réponse. En premier lieu, on y trouve un bref résumé de la littérature de la diplomatie ouverte en soulignant sa conception théorique et son évolution historique. Ensuite ses thèmes majeurs sont examinés plus minutieusement. Les questions thématiques comprennent les débats critiques parmi les spécialistes sur la convergence conceptuelle de la diplomatie ouverte, de la propagande et des relations publiques ; l’inclusion de la puissance douce dans les stratégies de politique étrangère des gouvernements nationaux et l’efficacité de la diplomatie ouverte. Cet essai utilise une étude de cas récents de la puissance douce américaine afin d’illustrer l’importance de bonnes relations diplomatiques ouvertes et d‘explorer davantage le concept et le rôle de la puissance douce. La recherche suit un modèle qualitatif avec une analyse basée sur des sources secondaires comme des ouvrages de référence, des travaux de recherche, des dissertations et des revues savantes provenant de plusieurs instituts de recherche, d’éditeurs et d’universités.


Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.