Export-Processing Zones in the Global Economy: An Alternative Perspective

Neena Sethi

Abstract


Abstract:
Moving past mainstream assertions that Export-Processing Zones (EPZs) are capable of reducing poverty, that EPZs are beneficial to all: states, economies, people; this essay attempts to understand EPZs from an alternative perspective: that is, EPZs are incapable of poverty reduction. Using a neo-Marxists theoretical framework, I argue that EPZs benefit no entity except the transnational capital class. A neo-Marxist approach provides the scope to examine the structures and relations of power that create and reproduce EPZs within the contemporary global economy.

Résumé :
Au-delà de la perspective dominante que les zones franches industrielles pour l’exportation sont capables de réduire la pauvreté et qu’elles sont bénéfiques pour tous : états, économies et personnes; cet essai cherche à comprendre ces zones d’une autre perspective, soit que les zones franches industrielles sont incapables de réduire la pauvreté. Utilisant un cadre théorique néo-marxiste, j’affirme que les zones franches ne sont bénéfiques pour aucune autre entité que la classe capitaliste transnationale. Une approche néo-marxiste donne les outils nécessaires pour examiner les structures et les relations du pouvoir qui créent et reproduisent les zones franches au sein de l’économie mondiale contemporaine.


Full Text:

PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.