L’extrême droite au Parlement européen : Que l’expression d’un mécontentement ?

Éric Desrochers

Abstract


Résumé :
L’élection européenne de 2014 a permis à l’extrême droite de se doter d’une plus importante représentation à Strasbourg. Ce nouveau constat a provoqué la panique chez plusieurs, qui y ont vu une montée de l’extrême droite et la fin du projet européen. Toutefois, avec un peu de recul, on peut constater que cette performance électorale était due à bien autre chose qu’un appui massif envers cette tendance politique. L’objectif de cet article est donc de démontrer que la montée des partis d’extrême droite au Parlement européen était un vote protestataire démontrant l’insatisfaction de la population européenne vis-à-vis le projet d’intégration et ses institutions plutôt qu’un réel appui au programme de ces partis.

Abstract:
After the 2014 European election, the far-right became more prominent in the Parliament. This new reality caused panic among many, who saw a rise of the far-right, and thus the end of the European project. However, in hindsight, we can see that this electoral performance was due to something other than massive support for this political trend. The objective of this article is to demonstrate that the rise of far-right parties in the European Parliament was a protest vote expressing the dissatisfaction of Europeans towards the integration project and its institutions, rather than real support for these parties and their agendas.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.